Abel Gance

Lettre autographe, sans lieu, 1er décembre 1966, 1 page.

300,00 €
TTC Livraison gratuite en France métropolitaine
Demande d'informations complémentaires
English and Russian translations available on request. Do not hesitate to contact us for more information.

Il s'agit d'une lettre authentique.
Cette lettre est accompagnée d'une fiche descriptive comprenant une retranscription.

En détail

Lettre autographe, sans lieu, 1er décembre 1966, 1 page.

Belle lettre sur son rapport au cinéma : « Moi, sans le cinéma il y a longtemps que je me répète le vers de Racine "Grâce aux Dieux, mon malheur passe mon espérance." »

Ces vers proviennent d'Andromaque, acte V, scène 5.

Il termine sur l'axiome de Goethe : « Le chef d'œuvre de l'homme : c'est de durer… »

[d'une autre main : M le Président]
[tampon : 2 DEC 1966]

1e Déc 66.

Merci de votre lettre. Moi, sans le cinéma il y a longtemps que je me répète le vers de Racine « Grâce aux Dieux, mon malheur passe mon espérance. »

Affectueusement vôtre et vivez avec l'axiome de Goethe. « Le chef d'œuvre de l'homme : c'est de durer. L'âge n'est pas un argument. »

Références biographiques
Abel Gance
Abel Gance

Abel Perthon (1889-1981), dit Abel Gance, est un réalisateur, scénariste et producteur français. Il fut un pionnier du langage cinématographique.

Abel Gance élabore en 1925 avec André Debrie, 40 ans avant le cinérama, un procédé de film avec trois caméras par juxtaposition qui donne une largeur d'image trois fois supérieure au format traditionnel et permet aussi un récit en trois images différentes, la « polyvision ».

Plus de lettres...
Caractéristiques
02-6
Type
Lettre autographe (L.A.)
Date
1er décembre 1966
Nombre de pages
1
Langue
Français
Sujet
Cinéma
Paiements
100% sécurisés
Conseils
personnalisés
Livraison gratuite
en France métropolitaine
Authenticité
certifiée

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus